Faut-il se plaindre ou rire de ces sylphides qui se gavent de money and watches le temps d'une (souvent unique) séance photo ? Les ratages sont nombreux et le manque d'affinités d'une évidence parfois cruelle.

Bugs Bunny ?

Lady Gaga, nouvelle ambassadrice Tudor

Non, Lady Gaga pour Tudor. Ou comment illustrer le claim Born to dare de la marque par celle qui clame I was born this way, une chanson engagée du reste et qui fait bien le job. Grande adepte perso du mix and match, le choix de Gaga pour incarner cette Tudor très tendance me semblait de bon aloi. Mais de grâce, que les marques horlogères embauchent des stylistes dignes de ce nom pour qu’il y ait un minimum d’adéquation entre le visuel affiché et leur propre ADN. (A cet égard Lady Gaga pour Tiffany est un exemple des plus réussis). Une précision tout de même, certaines montres femmes vues sur le stand Tudor de Baselworld 2017 étaient des propositions largement au-dessus du lot de celles de maisons concurrentes, tant dans la créativité que dans la pertinence.

Omega, plus jamais ça

La choucroute, la robe, la pose Marilyn… Au secours! Depuis la marque s’est rattrapée en invitant dernièrement lors de la présentation de son exposition à Sidney son égérie originelle (et toujours plus belle) Cindy Crawford.

Quid du doigt aguicheur (ou faux fuck ?)

Ca se passe chez Audemars Piguet chez qui pourtant je passe tout au crible sans rien trouver à redire, sauf du bien.. A cette exception près. There are exceptions to every rule.

Le pire du pire

Le pire scénario demeure l’apparition éclair (et ennuyée) de Gwyneth Paltrow au SIHH 2010 pour Baume & Mercier. A peine descendue du red eye flight New York-Genève, la blonde glaciale s’est vaguement prêtée au jeu du shooting et des questions d’une poignée de journalistes qui s’en sont retournés peu convaincus. A la soirée de la Maison alors en pleine veine Hamptons (le ciel, le sable, l’océan), l’actrice a fait une apparition clairement décalée au grand dam des organisateurs qui avaient tout réglé au millimètre.

Garden party Baume & Mercier – SIHH 18 janvier 2011