Elle s'appelle Cerise. Elle a l'air d'avoir à peine 17 ans. Avec cette jeune photographe bientôt trentenaire, le temps s'arrête pour ceux qu'elle immortalise avec poésie. Comme cette mamie en formica, entre Magritte et Bonne Maman.

Photographies-Cerise-Douce??de-Égarements-11Mesurer le temps, telle est la vocation de l’horlogerie. Comme l’explique l’historien Dominique Fléchon dans son ouvrage La Conquête du temps, l’histoire débute avec l’invention de l’écriture. On observe, on note ce que l’on a observé, puis on calcule. Ainsi débute la genèse de l’horlogerie, marquée par la quête de précision, et pour certains de mouvement perpétuel.

De la mesure du temps, on passe de plus en plus à une forme d’expression de ce temps que l’on cherche à matérialiser, représenter, peut-être pour mieux l’appréhender ? Ces dernières années, les interactions et les collabs en tous genres entre maisons d’horlogerie, artistes et designers, ont donné naissance à des objets horlogers et des créations dont le temps est le fil conducteur. On pense au travail des maîtres de la photographie japonaise contemporaine – Daido Moriyama et Nobuyoshi Araki – qui ornent les très longs bracelets d’une édition limitée dévoilée cet été par la manufacture de haute horlogerie Grand Seiko.

Et puis un jour, on tombe sur le travail de Cerise, qui met en scène ce qu’elle nomme ses « égarements », à grands coups de bobines de fil de pêche qu’elle laisse toujours visible car il fait partie du concept en reliant réel et imaginaire. Au final, les photos de Cerise sont autant d’instants suspendus, de tendresse désarmante et immobile. Florilège.

Toutes mes photos, je les ai rêvées. Je dois avouer que je fais beaucoup de siestes! »

Cerise Doucède« Dans mes photos, j’essaie de capter ce moment d’égarement, celui où l’on décroche »*

www.eroglamour.com-3-photographer-cerise-doucede

*extraits d’une interview accordée par Cerise Doucède au magazine Le Point #2283 – 09.06.2016

http://cerisedoucede.fr/