A quatre jours seulement de l'ouverture du Salon International de la Haute Horlogerie, une question revient en leitmotiv ? Vais-je être épatée ou blasée, car il y a des SIHH que l'on arpente sans ardeur. Et si 2019 faisait partie des grands crus ? Et si H. Moser donnait le ton d'un renouveau général ? Et si le bonheur s'invitait dans le monde de l'horlogerie ? On se prend à rêver...

« Innovant, interactif, connecté, le SIHH poursuit son évolution. À l’heure où la digitalisation du business reste un enjeu majeur pour les marques, le SIHH s’impose comme un rendez-vous privilégié favorisant le networking et la transmission des savoirs. Pour les 20 000 visiteurs invités à découvrir les nouveautés des 35 Maisons exposantes – soit 18 Maisons historiques et 17 créateurs indépendants réunis au sein du Carré des horlogers, le SIHH n’est plus uniquement le lieu où se dévoilent les grandes tendances horlogères de l’année. C’est aussi une expérience immersive riche en contenu. Une plateforme de communication innovante, interactive et résolument connectée au service des Maisons exposantes, des visiteurs et des passionnés d’horlogerie. »

Vu le communiqué de presse institutionnel, l’édition 2019 est plus que jamais placée sous le signe du high tech. Là est l’audace, la grande innovation…

D’autres portent un regard différent sur « demain », qu’il soit horloger ou global. Ainsi H. Moser, dont certains partis pris ont pu nous laisser de marbre, débute un nouveau combat la fleur au fusil. Il s’agit de rappeler que chaque jour qui passe est plus fragile et plus précieux tant notre planète est maltraitée.

Pour incarner ce message, la marque a conçu une création onirique et périssable, la Moser Nature Watch, première montre vivante, 100% Swiss grown and made. Ses caractéristiques ? Un calibre manufacture à remontage manuel, un cadran en pierre minérale et lichen des Alpes suisses, un bracelet en gazon et un boîtier en acier et succulentes, mousse, mini echeveria, cresson, tradescantia, oignon de semence. À arroser deux fois par jour.

Farce pour certains ? Opportunisme ? Et si nous arrêtions de douter de la sincérité des intentions ? Pour ce SIHH 2019, Laur’loge choisit de se laisser guider et gagner par la beauté. A chacun ses choix.