Enfin du vert à nos poignets de femmes. Et plus seulement dans notre déco qui a cédé depuis belle lurette à l'hégémonie de la tendance végétale. Déjà présent sur les modèles hommes depuis l'an dernier, le vert est une couleur plus risquée que le bleu si facile à manier. En 2018, nous sommes pourtant joliment servies avec des tonalités qui possèdent autant de fraîcheur que de style.

Longtemps le vert a été mal aimé. Son histoire est tumultueuse. Difficile à maîtriser, complexe à fabriquer, il est d’emblée associé à l’instabilité. En photographie argentique, c’était autrefois la première couleur à s’estomper. Par superstition, les comédiens refusent purement et simplement de le porter. Ce n’est qu’à partir du 19ème siècle qu’on l’associe à la nature et à l’espoir. Encore faut-il choisir la bonne nuance…

Elue couleur de l’année 2017, le Pantone 15-0343 Greenery est considéré comme régénérant et revitalisant.

A contrario, le Pantone 448C dit Opaque couché (un vert olives écrasées foncé) est le fruit d’une étude visant à créer la couleur la plus repoussante qui soit, à destination des paquets de cigarettes neutres en France, en Grande-Bretagne et en Australie.

On comprend à quel point il est ardu de proposer le cadran ou le bracelet qui fera mouche, sans tomber dans les travers du vert mauvais. Pour l’édition 2018 du SIHH, les marques volontaires qui s’y sont essayées ont relevé le défi avec succès.

Le vert mint

Luminor Due 38mm – Panerai

Si Panerai avait sorti quelques petites séries de Radiomir en 38mm, c’est la première fois que la marque italienne propose cette taille pour sa collection Luminor avec des proportions retravaillées, une boîte acier, un cadran satiné soleil et un calibre automatique. Nous étions toutes conquises.

Le kaki racé

Elégante by F. P. JOURNE. Photo courtesy of ABlogToWatch

« Et en plus elle est étanche. Elles pourront faire la vaisselle avec ! » Merci Monsieur Journe pour cette attention qui aurait pu nous faire bondir si nous n’avions pas su qu’il vous a fallu pas moins de huit ans pour développer cette montre que vous souhaitiez avant toute chose facile à vivre. Le concept horloger  est inédit: la montre se met en veille dès 30 minutes d’immobilité, puis grâce à un détecteur de mouvement, les aiguilles se remettent à l’heure en empruntant le chemin le plus court. Bref l’élégante dort pour économiser son énergie et son autonomie va de 8 à 18 ans selon son utilisation quotidienne. Toutes les couleurs sont plus chics les unes que les autres mais ce kaki est absolument irrésistible.

Le minéral magistral

Montre manchette Collection Possession – Piaget

Marqueterie de malachite destinée à l’Altiplano Tourbillon – Piaget

Piaget et la pierre ornementale, malachite, lapis lazuli, opale, onyx, cornaline et tant d’autres… Cette histoire d’amour a donné naissance à des montres qui pour la première fois donnaient l’heure en couleur. Aujourd’hui, avec la nouvelle collection Possession, mais aussi sur l’Altiplano Tourbillon, la malachite offre son vécu et sa profondeur dans une euphorie de vert intense.

L’acidulé

Chronographe monopoussoir Collection 1858 édition limitée – Montblanc

Hommage à une pièce historique de 1920, ce chronographe monopoussoir limité à 100 pièces a été conçu avec un esprit montagne en tête. Avec son boîtier type vintage de 40mm, il accompagnera (dans leurs conférences) les alpinistes et himalayistes chevronné(e)s comme Sophie Lavaud, the 56’000 lady.

Le vert jockey

Arceau Casaque – Hermès

Ludique à souhait dès qu’elle entre dans le champ de vision, cette Casaque mérite qu’on s’y attarde et qu’on la regarde de près. La technique d’exécution du cadran (un mix de champlevé et de laque) est une démonstration de maîtrise pleine de panache.