C'est de loin cette année que je suivrai le grand déballage horloger de Baselworld, étant moi-même dans les cartons pour cause de déménagement. Difficile alors de sentir les vibrations de cette foire dont certaines marques et non des moindres se sont écartées. Les lâchages augurent-ils d'un lynchage en règle de l'institution bâloise ? Une chose est sûre, l'édition 2018 se révèlera déterminante.

C’est à un monde de diversité que nous convoque ce Baselworld en terme de montres femmes. Les marques ont débridé leur création et lâché les chevaux.

Côté cour

 

Est-ce mon addiction à la série télévisée Versailles qui me fait fantasmer sur cette création au boîtier articulé ? Démonstration de puissance – Tourbillon volant, architecture grandiose, diamants et rubis à foison – j’ose l’uchronie et la déclare parfaite au poignet de la Montespan. Ou de Monsieur, le duc d’Orléans.

D’art d’art

Son of Earth Butterfly Set – Artya

Ce chrono certifié COSC (Contrôle officiel des chronomètres suisses, un label de haute précision décerné au compte-goutte tant ses conditions sont drastiques, 6% seulement des montres exportées décrochent le Saint Graal) est une œuvre d’art à part entière. Son cadran-tableau mêle ailes de papillon et feuille d’or dans un jeu de matières et de couleurs inspiré.

Orange mécanique

Around the World, Flower – BijouMontre

Cinq montres incarnant cinq pays et des brassées de fleurs – edelweiss, pivoines etc – gravées dans la nacre. Le kitsch tutoie le ludique pour une réalisation bien léchée et au final très rafraîchissante. Une nouvelle définition de la montre cocktail ?

Allegro ma non troppo

 

Allegra 25 – De Grisogono

Allegra est la première collection joaillière de Fawaz Gruosi. En l’adaptant à l’horlogerie, elle ne perd en rien de sa force. Au contraire. Autour du cadran, 29 anneaux s’enlacent en créant un fabuleux effet de volume autour du cadran de trois à neuf heures. Le bracelet en galuchat apporte une note d’anthropomorphisme à cette créature aussi étrange que fascinante.

Comic strip

 

Yunik round 36mm – Yunik

Derrière ce look très manga pop se cache la technique des maîtres verriers de Murano du XIIème siècle. Le boîtier complet avec cadran intégré est constitué de murrhine, une technique secrète et très complexe utilisée dans la réalisation des millefiori. Il ne faut pas moins de dix ans d’apprentissage pour la maîtriser. Quand le savoir-faire est comme ici décalé, c’est shebam, pow, blop, whiz…

Viva Argentina !

Lady Fileteado GMT – Franck Dubarry

Gravure, cloisonné, peinture miniature, autant de métiers d’art au service d’un courant artistique né à la fin du XIXème siècle à Buenos Aires… et destiné initialement à orner les chars à bœufs. Le Fileteado se caractérise par la vivacité des teintes, la surcharge de l’espace, des lignes en spirales et en coup de fouets. Bref, comme dirait mon fils: « Ca claque sa mère ». Il n’y avait que Franck Dubarry pour oser.

Laquelle de ces pièces peu banales aimerez (ou détesterez)-vous ? Peu importe. Elles ont le mérite d’exister et surtout, belles ou insensées, d’augmenter la puissance vitale de création. De la joie et du désir, au sens spinoziste du terme, c’est ce que l’on souhaite à cette nouvelle édition de Baselworld et à l’industrie horlogère toute entière.